Retour aux articles

Toutes les huiles ne sont pas pareilles. Moteur avec système de démarrage-arrêt

Entrevue avec le Dr. Boris Zhmud, Responsable de la recherche-développement chez BIZOL

 

Les moteurs dotés de systèmes de démarrage-arrêt sont devenus de-facto des standards chez les fabricants de véhicules légers et pour particuliers.  Au même moment, la grande majorité des spécifications des lubrifiants de carter actuels ne tient pas compte de l’impact de la technologie de démarrage-arrêt sur la santé du moteur. Il est largement répandu que les moteurs dotés de systèmes de démarrage-arrêt ne nécessitent pas de lubrifiants spéciaux et fonctionnent parfaitement bien avec n’importe quelle huile de moteur. Nous avons posé la question au responsable de la recherche-développement de BIZOL Dr. Boris Shmud afin d’avoir l’esprit tranquille.

Quelles sont les spécificités du système de démarrage-arrêt automatique ? 

Eh bien, si vous conduisez une voiture récente fabriquée au cours des cinq-six dernières années, alors vous avez certainement remarqué que votre moteur s'arrête si vous faites un stop au niveau des feux de signalisation, puis redémarre une fois que vous appuyez sur la pédale d’accélérateur. Je me souviens qu'au début de la technologie de démarrage-arrêt automatique, j'ai été à plusieurs reprises prévenu à chaque fois que mon moteur avait « calé ». Un système de démarrage-arrêt arrête automatiquement le moteur et le redémarre afin de réduire le temps que celui-ci passe au ralenti.

Cela semble être une fonctionnalité utile. Si le moteur tourne moins, il n'émet pas seulement moins de CO2 mais il devrait aussi durer plus longtemps, pas vrai ?

Cela semble être une fonctionnalité utile. Si le moteur tourne moins, il n'émet pas seulement moins de CO2 mais il devrait aussi durer plus longtemps, pas vrai ?

Pas tellement. C'est vrai que les émissions sont réduites. Le système de démarrage-arrêt automatique contribue en effet à améliorer l'efficacité énergétique - c'est l'objectif principal de cette technologie. Cette technologie est plus avantageuse dans la circulation urbaine où vous êtes susceptibles d’effectuer des démarrages-arrêts fréquents et ainsi, la consommation de carburant dans ces cas varie de 3 à 10%. Cependant, une conséquence fâcheuse des démarrages-arrêts fréquents est que les contraintes tribologiques sur certains composants critiques du moteur, notamment sur des pièces comme les roulements augmentent de manière significative. Alors que le fait de démarrer le moteur de votre véhicule est un élément négligeable dans la durée de vie du moteur, cette action contribue jusqu'à 75% au processus d'usure du moteur et aux pannes liées à l'usure ! Je peux vous dire, par exemple, que la durée de vie des roulements des moteurs avec systèmes de démarrage-arrêt automatique peut être réduite de moitié par rapport aux configurations de moteur équivalentes sans système de démarrage-arrêt.

Vraiment ?  Les constructeurs automobiles sont-ils conscients de cela ?

Bien sûr, ils le sont, et en collaboration avec les sociétés de fabrication de lubrifiants, ils travaillent dur pour résoudre les problèmes de longévité, souvent hérités de la conception du moteur de l'ère pré-démarrage-arrêt. L'usure la plus intense se produit au niveau des paliers de l'arbre à cames, bien que les paliers du volant d'équilibrage du vilebrequin, les paliers principaux et les systèmes de bielles en soient également affectés. La situation est encore aggravée par l'utilisation d'huiles de moteur à viscosité ultra-faible qui compromettent souvent la protection contre l'usure pour des raisons d'économie de carburant. Ce sujet a fait l’objet de nombreux débats dans plusieurs conférences professionnelles auxquelles j’ai pris part.

De nos jours, certaines sociétés de fabrication de lubrifiants pour véhicules offrent des huiles spéciales se référant aux systèmes de démarrage-arrêt, tandis que d'autres prétendent qu'aucune huile spéciale n'est nécessaire. Que pensez-vous de cela ? 

BIZOL est l'un des pionniers dans ce domaine. Nous avons commencé à développer notre gamme spéciale d'huiles de moteurs BIZOL Oil Green+ pour le trafic urbain et les moteurs dotés de systèmes de démarrage-arrêt automatiques il y a déjà cinq ans et après des tests intensifs, le produit a été officiellement lancé au salon Automechanika Frankfurt 2016. Bien sûr, BIZOL est une petite entreprise, ce lancement pourrait donc passer inaperçu à moins que Castrol ne propose sa propre solution pour les systèmes de démarrage-arrêt. Les allégations selon lesquelles aucune huile spéciale n'est requise pour les moteurs équipés d'un système de démarrage-arrêt automatique sont basées sur les déficiences des séquences d'évaluation officielle des performances des huiles API et ACEA existantes. Étant donné que toute nouvelle procédure de test est à la fois coûteuse et longue, les séquences de test officielles sont toujours en retard. Par conséquent, si vous comparez les performances indiquées sur les bidons de Castrol Magnatec Stop-Start ACEA ACEA C3 et ceux du Castrol Magnatec ACEA C3 régulier, les deux ayant la même classe de viscosité SAE, vous constaterez peut-être qu'ils sont presque identiques. Toutefois, cela ne signifie pas nécessairement que le contenu des bidons est identique. Les réclamations de performance indiquent simplement que les deux produits sont au moins aussi bons qu’ils ne sont revendiqués, mais ne donnent aucune information sur combien et à quel point l’un est meilleur que l'autre. Dans le manuel d’utilisation du véhicule, seules des catégories de performances de lubrifiants standards comme celles là sont listées dans les orientations générales, tandis que les exigences en matière de protection supplémentaire contre l’usure par exemple peuvent être dissimulées dans des approbations spécifiques du constructeur, reflétant explicitement ou implicitement le fait qu’un moteur spécifique soit construit avec la fonction de démarrage-arrêt. 

Et maintenant, je suis encore plus confus. Pouvez-vous me dire en quelques mots si oui ou non j’ai besoin d’une huile spéciale de démarrage-arrêt ?

Si vous utilisez une huile de moteur recommandée par votre constructeur automobile, alors votre moteur sera en sécurité au moins pendant toute la période de garantie. L’huile ne devrait pas dégrader aussi rapidement votre moteur. La question est de savoir ce que vous préférez - un produit semi-fini ou un produit fini ? Les huiles moteur démarrage-arrêt disposent d'un certain nombre de solutions techniques spéciales visant à augmenter la protection du moteur contre l'usure au-delà du niveau « minimum suffisant » prévu par le constructeur du moteur. Par exemple la technologie BIZOL COMB LubriBoost™ mise en avant dans notre huile Green Oil+ permet une double augmentation de la force du film lubrifiant et empêche l'effondrement du film lubrifiant même lorsqu'il n'y a pas de mouvement relatif entre les surfaces de contact. Ainsi, ma réponse est la suivante : si vous avez passé beaucoup de temps dans le trafic (démarrages-arrêts) et que vous souhaitez garder votre moteur dans un parfait état passé sa période de garantie, il est en effet recommandé - mais pas nécessaire - d'utiliser une huile moteur démarrage-arrêt spéciale. Un peu comme lorsqu’on vous pose la question de savoir pourquoi devriez-vous manger sainement - c'est recommandé, c'est bon pour votre santé, mais ce n'est pas vraiment nécessaire, n'est-ce pas ? A la fin, le choix vous appartient.

 

 

Télécharger en PDF Télécharger l'image


Retour aux articles
Oil Finder À propos de nous Contact Produits