Retour aux articles

Votre huile est-elle appropriée pour un moteur à essence ?

Boris Tatievski (PDG, BIZOL Allemagne) et Boris Zhmud (Responsable de la recherche-développement, BIZOL Allemagne)

 

FIGURE 1 / Global view on natural gas vehicles

FIGURE 2 / Lower friction after TDC firing

FIGURE 3 / Ring wear comparison

Un moteur à gaz est un moteur à combustion interne fonctionnant avec une des formes de gaz suivantes comme carburant : gaz naturel, gaz de décharge, biogaz, etc. Les deux grandes catégories de moteurs à gaz sont les moteurs à gaz stationnaires et les moteurs à gaz de transport. Il existe un grand nombre de moteurs à gaz de transport dédiés pour camions et bus. Cependant, l’accès facile et les prix presque dérisoires des carburants gazeux dans certaines régions justifient la conversion des moteurs des voitures ordinaires vers les carburants gazeux. L'intérêt accru pour le carburant gazeux s'explique également par le fait que - contrairement au prix de l'essence - le prix du gaz n'est pas directement lié au prix du pétrole brut et donc moins sujet aux fluctuations en fonction des facteurs géopolitiques. Enfin, le carburant gazeux est considéré comme plus écologique que l'essence et le carburant diesel.


Il existe différentes variantes de gaz combustibles, telles que les LGN ou liquides de gaz naturel, qui sont des gaz naturels contenant des hydrocarbures en C1-C5 sous pression. Le LNG ou gaz naturel liquéfié est obtenu en condensant le gaz naturel à l'état liquide par refroidissement à -160 ° C. Les GNS ou gaz naturel de substitution, ou encore gaz naturel synthétique, sont des gaz combustibles qui peuvent être produits à partir de combustibles fossiles tels que le lignite, les schistes bitumineux ou les biocarburants. Le GNC ou gaz naturel comprimé est essentiellement du méthane stocké sous haute pression (environ 200 bars). Le GPL ou gaz de pétrole liquéfié est un mélange de propane et de butane, de rapport variable, livré dans des contenants en acier pressurisé.


En tant que gaz de transport, le GNC et le GPL sont les plus courants. Les moteurs à combustion CNG sont généralement des moteurs dédiés pour une utilisation intensive. Les huiles pour moteurs GNC doivent satisfaire à certaines spécifications OEM, par ex. Cummins CES 20074, MB Approval 226.9, MAN 3271, Volvo CNG, etc.
es moteurs GPL sont généralement des moteurs à essence ou diesel ordinaires convertis au GPL ou au bi-carburant. Étant donné que cette conversion n'est pas approuvée par le fabricant, aucune homologation OEM n'a jamais été délivrée pour les huiles de moteur utilisées dans les moteurs convertis. N’ayant véritablement pas trop de choix, les propriétaires de véhicules convertis utiliseront les mêmes huiles que celles recommandées pour les moteurs d'origine. Quelques informations utiles : Tous les moteurs d'automobiles ne conviennent pas au GPL utilisé comme carburant. Le GPL fournit moins de lubrifiant au cylindre supérieur que l'essence ou le diesel, et ainsi, les moteurs alimentés au GPL sont plus sujets à la récession des soupapes si les huiles de moteurs ne sont pas correctement modifiées. Lors du développement des huiles pour les moteurs GPL convertis, l’ingénieur-concepteur doit aborder les problèmes suivants:


•  L'utilisation de carburant GPL permet des taux de compression plus élevés que lorsque vous utilisez de l'essence. L'utilisation d'un taux de compression plus élevé est bénéfique pour le rendement du moteur, mais, en même temps, avec une lubrification du cylindre plus pauvre, cela augmente le risque de fuite de gaz.

• La fuite accentuée de gaz contribue à la nitration de l'huile, en particulier dans les moteurs à aspiration naturelle, un choix commun pour la conversion du gaz.

• L'absence de carburant liquide augmente les contraintes thermiques sur les soupapes et le sommet du cylindre, entraînant éventuellement une récession du siège de soupape.

• Étant donné que la combustion du GPL produit beaucoup moins d'acide que le carburant diesel par exemple, il est inutile de conserver une réserve d'alcalinité élevée, plus connue sous le nom de tampon TBN  (indice de base) dans l'huile de moteur. En fait, une huile à TBN élevé, comme n'importe quelle huile de moteur ACEA A3 / B4 peut endommager un moteur à GPL et les huiles SAPS inférieures sont hautement préférées pour réduire les dépôts de cendres et la détonation prématurée.

• D'un autre côté, un SAPS trop faible peut compromettre la protection contre l'usure des différents composants du moteur.

• Enfin, le GPL produit plus d'eau lors de la combustion que l'essence et le carburant diesel. Par conséquent, il est important de maintenir un niveau de dispersion suffisant dans l'huile de moteur pour empêcher la séparation de l'eau et la corrosion.


Chez BIZOL, nous menons des recherches intensives afin de mieux comprendre les spécificités des moteurs GNV et GPL. Travaillant en étroite collaboration avec les principaux constructeurs et les sociétés de services, nous développons des huiles de moteurs de haut niveau répondant aux défis ci-dessus. Nous utilisons des huiles de base sélectionnées résistantes à la nitration, en y ajoutant un ensemble équilibré d'additifs EP / AW et des modificateurs de frottement dans le but de réduire la friction dans la zone « sèche » après la combustion au point mort haut, tout en conservant la formulation à faible SAPS. Cela garantit une plus longue durée de vie du moteur, une consommation d'huile réduite et une meilleure puissance. Contrairement aux produits GEO conventionnels proposés par nos concurrents, les huiles BIZOL sont également adaptées pour les véhicules utilitaires avec moteurs CNG dédiés et les véhicules convertis au gaz. Les deux schémas suivants démontrent la réduction du frottement de l'alésage du piston et de l'usure des segments de piston, obtenue en utilisant du gazole BIZOL plutôt qu’une huile GEO conventionnelle.

Télécharger en PDF Télécharger l'image


Retour aux articles
Oil Finder À propos de nous Contact Produits